Le métier de cariste

permis de cariste
Lire la vidéo

Le métier sur un chariot élévateur. Cours de Cariste sur Bruxelles

Une fois la formation de cariste accomplie et le chariot élévateur à disposition, le magasinier cariste circule dans un entrepôt ou un magasin, il y réceptionne, stocke, prépare et expédie des articles de toutes sortes: pièces détachées, fournitures automobiles, matériaux de construction, produits alimentaires, jouets…

À l’arrivée des camions, il décharge les marchandises, vérifie les quantités, trie et classe les produits. Il les transporte à l’aide d’un chariot élévateur, de transpalettes et de divers engins de manutention et les range à une place définie. Les articles seront ensuite déstockés en fonction des besoins.

Au gré de ses activités, il travaille avec ses collègues du transport, des services commerciaux ou comptabilité. Dans certains postes, il est en contact direct avec la clientèle. Le travail de magasinier cariste requiert assez souvent une connaissance rudimentaire de l’informatique.

Le magasinier bien motivé sur son chariot élévateur

LES PLUS

  • C’est un métier multi-compétences qui fait intervenir à parts égales esprit pratique, bonne forme physique et habileté manuelle.
  • On passe plus de temps à bouger que derrière un bureau.

LES MOINS

  • Le déplacement, parfois manuel, des colis, rend le métier fatiguant et demande à la fois beaucoup d’énergie, d’adresse et de précaution. Le métier peut avoir des conséquences sur la santé, notamment le dos (voire la page documentation sur « la santé du cariste »).

Un bon métier !

  • Bouger, le magasinier cariste fait très peu de surplace.
  • Être en contact permanent avec les autres unités, le métier est très interdépendant de la bonne cohésion entre les différents postes : la fluidité de la tâche du cariste repose donc en partie sur le bon esprit d’équipe.

Le métier implique la conduite d’un engin (fonction de sécurité), il faut donc :

  • Avoir 18 ans
  • Apte médicalement
  • Suivre une formation de cariste spécifique pour apprendre à exécuter les manœuvres tout en respectant les consignes de sécurité. Cette formation de cariste permet d’obtenir un certificat bien souvent appelé « brevet-cariste ».
  • Être responsable, le cariste est tenu d’être vigilant et adroit au volant de son chariot élévateur.
  • Aimez être en mouvement permanent, il se déplace, circule entre toutes les unités de l’entreprise, vit au rythme des allées et venues des marchandises. 

Salaire de l’embauche

  • Il faut compter 25.000 euros bruts annuels, mais cela peut dépasser en fonction des secteurs (un salaire de +-1700€ net/mois pour un cas isolé.
  • Ajout de primes de nuit et de week-end quand on travaille en équipe.
Don`t copy text!
Retour haut de page